Un regard vers le futur…

Photo - Métamorphose en cours

.Dans le but de sensibiliser les jeunes au sujet du traitement des eaux usées, nous avons réalisé un court-métrage sur le fonctionnement de la station d’épuration.

Aujourd’hui, pour le S.I.A.CH., il s’agit de sensibiliser surtout les jeunes au sujet délicat du traitement des eaux usées. Nous leur léguons notre patrimoine et ce sont eux, qui prendront notre relève, les décisions de demain. Ce que nous investissons dans les enfants aujourd’hui, nous le récolterons dans les générations à venir. En attendant, nous pouvons les guider dans leur cheminement et leur faire prendre conscience de l’énorme effort qu’il convient à déployer pour assainir nos eaux usées.

 C’est dans cet état d’esprit que nous avons réalisé un court métrage, mettant en valeur les élèves des communes membres sur notre site de la station d’épuration de Pétange. Un site, loin d’être hostile pour les jeunes. Un site, ravi d’y d’accueillir les classes d’écoles, maisons relais ou tout autre groupement de personnes intéressées, pour les plonger dans les secrets de l’assainissement des eaux usées.

Pour visionner le film, rendez-vous dans notre rubrique « Media Center ».

Dernière modification le 20.10.2021

Des articles de la même catégorie

Vacance de poste

Vacance de poste

Le S.I.A.CH. se propose d'engager un artisan (m/f) à plein temps avec CATP ou DAP dans la profession d'électronicien en énergie, d'électronicien ou de mécatronicien (carrière H3).

lire plus
Vacance de poste

Vacance de poste

Le syndicat se propose d'engager un artisan (m/f) à temps-plein avec CATP ou DAP dans la profession du mécanicien d'engins industriels ou du mécanicien industriel de maintenance (carrière H3).

lire plus
Installation du nouveau comité

Installation du nouveau comité

Hier, en date du 3 octobre 2023, le nouveau comité du S.I.A.CH., présidé une dernière fois par M. Roland Breyer, s'est réuni pour la première fois sur le site de la station d'épuration de Pétange. Après 23 ans de présidence du S.I.A.CH., Monsieur Roland Breyer, a...

lire plus
Aller au contenu principal